Comparer les annonces

L’achat de votre maison peut amener son lot de questions.

Voici quelques questions à se poser avant de faire l’acquisition de sa propriété avec les réponses que je vous propose.

Ma stabilité financière, ma capacité de gestion, la responsabilité des coûts rattachés et le temps à consacrer à l’entretien régulier de la propriété sont des défis que je peux relever sans problèmes.

Prendre rendez-vous avec un courtier hypothécaire me permettra d’évaluer ma capacité financière. L’analyse de mes dépenses et de mes dettes par rapport à mes épargnes, mes placements et mes revenus me permettra de savoir si je peux payer les frais initiaux de l’achat et les mensualités de l’hypothèque. Le montant total de mes dettes (y compris mon prêt hypothécaire) ne devrait pas dépasser 40 % de mon revenu mensuel brut moyen.

Mon courtier hypothécaire peut obtenir une préapprobation d’un prêt tout en gelant le taux pour une période suffisante afin de ne pas subir une augmentation si mon choix tarde. Je peux acheter avec une mise de fonds qui ne dépasse pas 20 %, mais cela m’obligera peut-être à souscrire à une assurance hypothécaire de la SCHL.

Me faire accompagner d’un courtier immobilier m’évitera de vérifier l’exactitude de l’ensemble des données transmises par le vendeur et de rédiger les diverses clauses aux documents transactionnels avec les risques que cela comporte de négocier les conditions avec le courtier représentant les intérêts du vendeur ou avec le vendeur lui-même.

Outre de voir à ce que mes paiements soient faits à temps, je dois prévoir des frais d’occupation à mon budget et mettre 5 % de mes revenus nets de côté pour les imprévus et m’assurer que les mesures de sécurité de vol et d’incendie sont à jour afin de protéger mon investissement.

Quelques conseils

Si le marché privilégie les vendeurs, alors il faut d’abord acheter. Si le marché privilégie les acheteurs, alors il faut d’abord vendre. Le nombre limité d’inscriptions fait en sorte que les maisons se vendent vite et que les acheteurs pourraient devoir attendre plus longtemps avant de faire une offre qui sera acceptée. Il est suggéré à ceux qui choisissent d’acheter en premier de choisir une date de clôture éloignée — au moins 60 ou 90 jours après l’entente — pour leur donner le temps de se défaire de leur autre maison. Aussi, il faut s’assurer d’avoir les moyens financiers pour supporter le coût de deux propriétés. Il est possible d’avoir recours à une hypothèque « bridge » si la vente de votre propriété n’est pas notariée lorsque vous avez déjà fait l’acquisition de votre nouvelle demeure.

Frais d’évaluation : 225 $ à 350 $

Frais d’inspection : 500 $ + taxes

Frais de l’acte notarié : 1300 $ + taxes

Frais de déménagement

Frais de mutation


Exemple hors Montréal

La première tranche est de 0 $ à 50 400 $ ou le taux est de 0,5 %

La deuxième tranche est de 50 400,01 $ à 251 800 $ à un taux de 1 %

La troisième tranche (pour les villes autres que Montréal) est de 251 800,01 $ et plus à un taux de 1,5 %

  1. Rencontrer un courtier hypothécaire afin de bloquer un taux hypothécaire et d’obtenir une préapprobation pour le montant maximal que l’institution financière s’engage à vous prêter.
  2. Déterminer le secteur qui vous intéresse, ainsi que vos critères de recherche.
  3. Remplir une promesse d’achat, une fois la propriété choisie.
  4. Présenter la promesse d’achat au vendeur par le biais du courtier qui vous représente.
  5. Négocier avec l’acheteur par l’intermédiaire de votre courtier jusqu’à ce qu’une entente soit conclue.
  6. L’acheteur fait appel à un expert en bâtiment pour une inspection.
  7. S’il s’agit d’une copropriété (un condominium), l’acheteur lit la déclaration de copropriété et prend connaissance des états financiers, du budget de la copropriété et des procès-verbaux des dernières réunions de copropriétaires.
  8. Votre courtier envoie la promesse d’achat acceptée et toutes les annexes à l’institution financière de l’acheteur en vue d’une approbation finale.
  9. L’acheteur choisit le notaire qui instrumentera la vente.
  10. Les acheteurs, vendeurs et courtiers qui ont participé à la vente seront présents chez le notaire pour la signature de l’acte de vente et la remise des clés.

À la signature de l’acte d’achat, le notaire procédera à une répartition des frais sur les taxes foncières et scolaires, les dépenses d’énergie (électricité, mazout, gaz naturel), frais de copropriété et de tout autre revenu ou toute autre dépense préalablement encourus et liés à la propriété.

Formulaire de l'acheteur