Comparer les annonces

Achèteriez-vous une maison où quelqu’un s’est suicidé ?

Achèteriez-vous une maison où quelqu’un s’est suicidé ?
Lors d’un achat auprès d’un vendeur qui n’est pas représenté par un courtier, ce dernier n’a pas l’obligation de déclarer ce sordide événement.
Depuis 2012, tout vendeur représenté par un courtier est tenu de déclarer ce type d’événement qui fait d’ailleurs l’objet d’une question spécifique dans le formulaire autoriser par OACIQ de déclaration du vendeur.
Un acheteur avisé utilisera les services d’un courtier, car en vous accompagnant dans votre démarche, il analysera la propriété visée en posant directement la question à son propriétaire ainsi qu’au voisinage, comme il le fait dans tous les cas.
Travailler avec un courtier protège ainsi votre investissement.
Un article de Frédéric Allali pour le Journal de Montréal
img

Jean-Marc Simard

Articles Similaires

L’épargne pour vous passe peut-être par un triplex !

Bien sûr, plus il y a de logements dans l’immeuble que vous acheter plus ça rapportera. Une...

continuer la lecture

Gagner la bataille de la contre-offre pour acheter une maison.

Quelques conseils pratiques. Une offre soignée qui élimine les questionnements négatifs pouvant...

continuer la lecture

Que faire d’un chalet en héritage avec des vices cachés ?

Un cas qui peut s’appliquer à tout type de propriété reçu en héritage.   Un...

continuer la lecture

Rejoignez la discussion