Comparer les annonces

CONTEXTE IMMOBILIER ÉTÉ 2021 : MARCHÉ DE VENDEURS, VOS PERSPECTIVES POST-PANDÉMIE.

CONTEXTE IMMOBILIER ÉTÉ 2021 :  MARCHÉ DE VENDEURS, VOS PERSPECTIVES POST-PANDÉMIE.

Vous voulez vendre votre propriété d’ici les 6 prochains mois, mais vous avez peur du tourbillon dans le marché actuel ?

Est-ce que le temps de vendre aux meilleures conditions et la paix d’esprit sont des critères importants pour vous ?

Des acquis financiers solides.

Selon les économistes de la Banque Nationale, la maison moyenne à Montréal a augmenté de 16 % et selon l’Association professionnelle du Courtage immobilier du Québec, l’augmentation serait de 29 %, car l’association compile toutes les ventes de Montréal sans égard pour leurs valeurs.

Il est acquis que la valeur actuelle des propriétés ne baissera pas.

La situation des acheteurs.

Dans la perspective où l’on projette de vendre afin de réaliser un nouveau projet de vie. On se demande;

  • Que sera le marché post-pandémie ?
  • Les acheteurs seront-ils au rendez-vous en nombres tel que vécu fin 2020 et début 2021 ?
  • Les surenchères extrêmes qui étaient incontournables seront-elles une nouvelle fois la norme faisant le bonheur des propriétaires vendeurs ?

 

Les facteurs influençant le marché.

Les taux.

En avril dernier le taux de base a commencé à monter de ,35 % et le taux de qualification passera le 1er juin 2021 de 4,79 % à 5,25 %. Cela affectera la capacité financière des acheteurs en devenir.

N.B. Le taux de qualification représente une majoration de 2 % du taux affiché par un prêteur pour une hypothèque de 5 ans à taux fixe. Il sert à vérifier la capacité financière des acheteurs.

Les analystes financiers prévoient que le taux de base montera de nouveau dès la fin de l’été, rehaussant ainsi les taux hypothécaires ayant pour effet, un ralentissement de la demande.

Toutefois, les acheteurs qui possèdent une préqualification hypothécaire récente bénéficient d’un délai effectif, souvent de 90 jours pour l’utiliser et ils cherchent toujours.

En résumé, cet été, la situation demeurera nettement à l’avantage des vendeurs.

L’endettement des acheteurs

Pour le premier trimestre de 2021, un Montréalais propriétaire consacrait 30 % de son revenu brut à son hypothèque (condos & maisons) une proportion qui n’avait pas bougé depuis 2000.

Aujourd’hui, le seuil est monté à 32 %.

Quant à lui, le salaire annuel médian d’un ménage requis pour acquérir un logement autre qu’un condo est maintenant de 95 000 $ selon la Banque Nationale.

Avec la montée des prix et du taux de qualification et d’intérêt, l’abordabilité en a pris pour son rhume.

Toutefois les maisons unifamiliales restent abordables quand on se compare à d’autres provinces.

Les médias et leurs influences.

Les planificateurs financiers prennent de plus en plus souvent position sur leurs visions du marché, suggérant d’attendre avant d’acheter. L’effet de ce mouvement réduira les effets de la surenchère avec moins de proposant pour chaque propriété.

L’automne sonnera la fin de la pandémie et le début de la normalité.

Le retour à la normalité qui débute cet été nous éloignera des effets haussiers que la pandémie a provoqués.

L’acquisition à tout prix s’essoufflera.

Il y aura moins d’acheteurs qualifier et le processus d’achat se resserrera avec des négociations à l’achat selon la condition des propriétés convoitées.

 L’après-pandémie permettra d’ouvrir les frontières amenant de nouveaux immigrants désireux de s’installer.

Cela rétablira le solde migratoire du Québec qui avant la pandémie dépassait 80 000 d’entrées comparativement à moins de 20 000 pour la période de janvier à septembre 2020.

Pour Montréal qui reçoit plus de 30 % de ces nouveaux arrivants, le retour à la normale amènera donc un surplus de nouveaux acheteurs souvent moins nantis.

Également, les facteurs qui ont fait exploser l’engouement pour l’achat d’une propriété, comme le télétravail et la baisse draconienne du nombre de propriétés à vendre, risquent de se dissiper avec le retour à la normale… et la baisse du prix de vente va assurément suivre.

Vendre maintenant, pourquoi ?

  • Parce qu’il reste des acheteurs motivés bénéficiant d’une préqualification avantageuse.
  • Parce que le nombre d’acheteurs recherchant une propriété permet de vendre à meilleur prix.
  • Parce que l’après-pandémie sera le début d’un marché équilibré rétablissant le pouvoir d’achat des acheteurs.

Je suis prêt à discuter stratégie pour les propriétaires désireux de vendre éventuellement… : offrez-vous l’opportunité d’une discussion franche sur l’immobilier.

Trouver avec mon aide les réponses à toutes vos questions concernant vos projets immobiliers durant cette période incertaine post-pandémie.

Mon objectif est de vous conseiller pour prendre la meilleure décision et le cas échéant obtenir le juste prix, aux meilleures conditions, sans le stress pour réaliser votre projet.

Je vous propose une consultation téléphonique ou en ligne, sans engagement, pour vous aider à y voir plus clair dans le marché actuel de l’immobilier.

C’est une rencontre personnalisée dans laquelle vous aurez le privilège de découvrir :

  1. Comment cette période de retour à la normalité affectera le prix des propriétés.
  2. Le meilleur moment pour vendre votre propriété selon vos attentes et vos projets.
  3. Le secret pour vendre dans les meilleures conditions et avec la paix d’esprit.

N’hésitez pas de communiquer avec moi pour en discuter :

Mon cellulaire : (514) 248-5385

Mon courriel : [email protected]

 

 

 

img

Jean-Marc Simard

Articles Similaires

Une loi qui améliorera la qualité et la valeur à long terme du parc immobilier de copropriété

La nouvelle loi 16 entrera en vigueur le 10 janvier 2020. À lire sur TVA...

continuer la lecture

PALMARÈS CANADIEN DES MEILLEURS ENDROITS OÙ ÉLEVER SES ENFANTS SAINT-BRUNO, NUMÉRO UN !

Saint Bruno remporte la palme des meilleurs endroits ou élever ses enfants pour une deuxième...

continuer la lecture

75% des consommateurs ne savent pas s’il sont protéger dans le cas d’une transaction immobilière qu’il ferait eux même

L’organisme d’autorèglementation en courtage immobilier du Québec (OACIQ) divulgue les...

continuer la lecture

Rejoignez la discussion