Comparer les annonces

Les technologies numériques et l’immobilier : des inséparables

Les technologies numériques et l’immobilier : des inséparables

Photo : gracieuseté d’Austin Distel, Unsplash

Les technologies numériques : Un « MUST » du monde immobilier.

L’industrie du courtage immobilier a pris du temps à intégrer les technologies. Il fallait en les intégrant non seulement rattraper le retard, mais également répondre aux défis de demain. Bien sûr, un courtier immobilier se doit aujourd’hui de les maitriser, mais cette maitrise doit reposer en premier lieu sur des outils d’information et de gestion performants.

Le portail Centris au Québec est un exemple d’une évolution rapide calquée sur les besoins en commercialisation immobilière.

Si vous êtes un acheteur, la plateforme enregistre vos critères, vous présente les propriétés qui y correspondent, les localisent pour vous, les classent par leurs valeurs, vous aide à les comparer et à connaître l’état des lieux.

Également la plateforme dispose d’outils pour calculer votre hypothèque, elle émet un avis chiffré sur les qualités des services et du milieu de vie où se situe la propriété visée.

Centris vous informe en temps réel si une nouvelle propriété entre sur le marché et finalement, elle est dotée d’applications mobiles pour iPad, iPhone, Android ou autres téléphones intelligents, un impératif me direz-vous.

Centris permet aujourd’hui d’atteindre des niveaux de performance inégalés comme système d’information pour la recherche et la mise en marché de propriétés.

Pour les courtiers une version professionnelle de cette plateforme est utilisée et porte le nom de Matrix. Cet outil les aide à établir un profil historique, à déterminer la valeur d’un type de propriété par secteur, par période de l’année en tenant compte d’année antérieure si requise, permettant de déterminer un prix de vente ou d’achat. Le courtier dispose également d’un portail lui donnant accès à une foule d’outils numérique et complémentaire entre eux afin d’atteindre un niveau de qualité dans ses transactions et ces suivis et ses relations clients.

Votre courtier immobilier est-il 2,0

Traditionnellement, les professionnels de l’immobilier devaient avoir des connaissances pratiques du droit, des finances, des techniques de bâtiment, amalgamés à de solides compétences d’affaires et de négociateur.

Aujourd’hui, avec des publics segmentés, branchés, qui demandent à s’adapter à leurs intérêts et à leur environnement, de nouvelles compétences se sont ajoutées aux répertoires déjà larges des courtiers.

Le défi est comment communiquer adéquatement avec ces groupes générationnels. Aujourd’hui de fortes compétences sociologiques et technologiques s’avèrent essentielles.

Les générations de personnes ayant 65 ans et plus, les Boomers, les X, Y, Z sont autant de microcosmes avec qui interagir selon leurs habitudes communicationnelles, leurs besoins particuliers ou leur culture. Leurs processus de recherche d’information et les interactions interpersonnelles se font de façon différente par chacun de ces groupes.

Ajoutez à cette difficulté de communication, la langue, les régions, la culture et vous avez une idée des connaissances et des moyens que doit utiliser un courtier 2.0 pour une mise en marché efficace.

Lors du premier contact avec votre courtier, saura-t-il reconnaitre vos besoins et retenir votre intérêt ?

Ce n’est pas une question d’âge, ou de compétence du secteur immobilier, car il a l’expérience et la formation appropriée. C’est plutôt son habileté à faire une lecture juste de vos intérêts et de l’environnement dans lequel vous évoluez.

Il se devra d’utiliser les bons outils pour communiquer tout au long de votre relation d’affaires.

Par exemple, si vous êtes un Boomer ce sera par courriel le plus souvent ou si vous êtes né avant la guerre, le téléphone sera de mise. Pour les 18 34 ans, les textos feront force de loi dans votre relation. Il devra tout de même valider vos préférences pour rendre son interaction facile et agréable.

 

Si vous désirez le mandater pour vendre votre propriété, outre les communications interpersonnelles, il parlera également commercialisation et en tenant compte de votre degré de connaissance et de votre taux d’adoption des technologies, votre courtier vous parlera de plateforme, de coût par clic, d’auditoires et vous en informera.

Dans ces choix de moyens, il tiendra compte que le taux d’adoption du téléphone intelligent qui est passé de 46 % à 60 % entre 2017 et 2018.

Il vous dira que 92 % des foyers québécois sont reliés à internet et que 71 % des personnes l’utilisent 1 fois par jour, des facteurs qui influenceront ces choix pour vous donner la visibilité désirée.

Bref les technologies numériques font partie intégrante de la vie des Québécois, des Canadiens et de la planète une réalité avec laquelle il faut composer.

 

Voici quelques habitudes par groupes d’âge

18-34 ans, génération Y

95 % des adultes âgés de 18 à 34 ans regardent des vidéos, des films ou des émissions sur Internet. Ce groupe sera charmé par une vidéo promotionnelle portant sur une propriété. Cette génération aimera recevoir un texto les informant d’une propriété ou d’un résultat de négociation, car 74 % de ce groupe privilégie le téléphone cellulaire comme moyen de communication principal.

34-54 ans, génération X

85 % des 35 à 54 ans regardent également des vidéos, des films ou des émissions sur Internet. D’ailleurs, ils sont significativement plus nombreux, en proportion, à le faire que les autres générations, tout comme écouter de la musique, télécharger de la musique et télécharger des livres sur Internet. Le téléphone portable (cellulaire ou téléphone intelligent) et les messages textes sont leurs principaux outils de communication pour communiquer avec leur famille et leurs amis.

55-64 ans, Baby-boomers

79 % utilisent le téléphone fixe ou résidentiel comme principal outil de communication pour communiquer avec leur famille et leurs amis, un taux supérieur à ceux des autres générations. 92 % de ce groupe d’âge privilégient les médias traditionnels pour accéder à de l’information journalistique ou à des nouvelles.Toutefois, 62 % de cette génération ont aussi recours à Internet pour s’informer, un taux toutefois inférieur à ceux des autres groupes d’âge. Ils préféreront les courriels aux textos et dans le cas d’échange plus techniques, ils n’hésiteront pas à prendre le téléphone pour interagir.

65 ans et +

86 % de ce groupe disent que le téléphone fixe ou résidentiel est le principal outil de communication utilisé pour communiquer avec leur famille et leurs amis. Également, 97 % de ce groupe utilise des médias traditionnels (radio, télévision, journaux/magazines) pour accéder à de l’information journalistique ou à des nouvelles. Alors un promoteur qui désir vendre des condominiums ou des appartements pour personnes âgées aura recourt aux médias traditionnels ce type de médias. Également, une relation face à face est appréciée par ce groupe d’âge et le téléphone demeure l’outil à privilégier.

 À l’ère des technologies, ce qui est important est d’obtenir l’attention des personnes visées, et plus que jamais, le minimum n’est pas requis.

Pour se démarquer de la concurrence, le courtier doit utiliser et maitriser les technologies numériques pour atteindre un plein niveau de réussite dans ces activités.

La recette de réussite d’un courtier 2.0

  1. La base incontournable est de produire des contenues de qualités.
  • Produire des photos de qualités HD et en quantité suffisante, fini le temps des photos mal cadré et sombre.
  • Faire une vidéo promotionnelle. C’est connu les « like » des internautes s’obtiennent avec des visuels intéressants.
  • Mettre en valeur la propriété avec une visite virtuelle de la propriété.
  • Visite virtuelle avec technologie VR (casque virtuel).
  • Modélisation de la propriété (Matterport).
  • Géolocalisation des principaux attraits autour de votre propriété.
  • Des descriptions basées sur les intérêts du groupe cible.

 

  1. Une diffusion ciblée sur les plateformes d’informations immobilière et sur les réseaux sociaux
  • Publication sur Facebook avec un message adapté aux intérêts du public visé.
  • Achat de rayonnement Facebook par démographie et intérêts déterminés.
  • Achat de Publicité Facebook le cas échéant.
  • Achat de publicité Google par groupe définie (ex. rejoindre des médecins)
  • Publier dans Linkedin, un réseau d’affaire qui dicte une information originale et adaptée (idéal pour les propriétés plus haut de gamme et pour rejoindre les investisseurs)
  • Pour les propriétés recherchées par les investisseurs d’ici et étrangers, utiliser les services de diffusion sur plateformes immobilières internationales est un impératif.

Que le courtier veule recruter des propriétaires désireux de vendre ou accompagnés des acheteurs motivés un courtier 2.0 devra considérer que cet univers technologique est relié à des groupes de personnes distincts et adapter son approche et son message.

Votre courtier est-il 2,0 ?

 

img

Jean-Marc Simard

Articles Similaires

DEUX CHAMBRES ET UN TRAIN DE BANLIEUE

La mobilité a un prix et, en banlieue, certains sont prêts à payer une prime pour acheter une...

continuer la lecture

OSER UNE REPRISE DE FINANCE

Faire le bon choix, payer le juste prix: acheter une maison est à la fois stimulant et...

continuer la lecture

La bonne stratégie pour un premier achat

Un cas intéressant ou le courtier a réussi à négocier une propriété avantageusement pour ces...

continuer la lecture

Rejoignez la discussion